C’était il y a un an jour pour jour, mais on s’en souvient comme si c’était hier…

Nous allions fêter nos 2 ans de rencontre et nous avions convenu de ne pas fêter la Saint Valentin mais de nous organiser un beau séjour pour notre anniversaire.

A l’époque je saturais littéralement au niveau de mon travail et j’ai annoncé à Jon (au dernier moment !) que je ne voulais pas rester à Bordeaux et que j’avais envie de changer d’air. Quel stress ne lui avais-je pas (involontairement) causé…

J’ai une vraie passion pour les vieilles pierres, les lieux chargés d’histoire, et je ne connaissais que très peu Saint Emilion. A force de recherches sur internet j’ai trouvé mon lieu idéal : le Château Grand Barrail ! Qui en plus de son architecture du XIXème siècle, offre un restaurant, un SPA, tout en jouissant d’une situation géographique parfaite puisqu’il se situe à quelques minutes en voiture de la cité médiévale de Saint Emilion.

Telle une enfant capricieuse j’ai montré le site internet à Jon avec ma plus jolie moue (fruit d’années entraînements intensifs !). Il a craqué et a bouclé la réservation (et du coup a dû annuler aussi tous ses plans tenus secrets…).

Arrivés au Château le 23 février. Le personnel est aux petits soins. Jon a réservé une chambre « Executive château ».

La notre jouit d’un plafond cathédrale absolument fabuleux (nous sommes restés un moment allongés sur le lit à l’admirer avec son entrelas de poutres et son lustre en cristal majestueux…).

 

La décoration est très soignée : un savant mélange de draperies précieuses et de meubles anciens, avec quelques touches de modernité. 

Une salle de bain claire et agréable avec une vue imprenable sur les vignes…

Après une petite heure de détente dans la chambre nous nous sommes lancés à la découverte du château : nous sommes restés un moment en admiration devant la salle à manger majestueuse avec sa verrière et ses vitraux fleuris, ses volumes enveloppants, ses moulures et ses dorures… Une véritable décoration de château !

Puis direction le SPA où nous sommes toujours accueillis avec sourire et bienveillance même si nous ne souhaitons aucun soin payant. Nous avons pu tester le Hammam et le sauna, ainsi que le jacuzzi offrant une vue imprenable sur les vignes…

Après ces instants de détente, nous nous rendons dans notre chambre pour nous apprêter avant de nous rendre au restaurant, calme ce soir-là.

Le service, comme dans tout le reste du château fut discret et attentif, plein de petites attentions. Les mets, fins et créatifs, concoctés par le chef Romain Gondras ont continués de nous faire passer une soirée mémorable.

Après le dessert et les mignardises accompagnant le café, nous sommes remontés dans la chambre. Jon me succédait…

[ Attention: scène émouvant, âmes sensibles s’abstenir … ]

J’ai poussé la porte, la pièce était plongée dans l’obscurité et sur le guéridon au centre de la pièce des bougies étaient allumées, et des orchidées disposées autour de deux verres de vin blanc. J’étais aux anges (les filles en quête de romantisme me comprendront!)… Je suis allé chercher son cadeau : une montre en bois automatique que j’avais fais venir des Etats Unis. Il était ravi mais avait l’air un peu stressé…

Puis il s’est décidé à maladroitement me bander les yeux. Et quand j’ai eus le feu vert pour les découvrir, je l’ai découvert à genoux en train de me présenter cette bague des années 1920 que je lorgnais depuis des mois dans la vitrine d’une boutique de bijoux anciens de Bordeaux.

 La suite, vous la connaissez déjà… J’ai dis oui!

[ Fin de la scène émouvante. ]

Après une nuit lénifiante dans ce lit immense ( lit King Size) , nous avons rejoint la salle à manger pour le petit déjeuner. Le choix de produits frais et fait-maison est exhaustif et Jon, tout délesté du stress de la veille qui lui avait causé une perte d’appétit pour le dîner, s’en est donné à cœur joie !

Tout le personnel du château était au courant que Jon avait fait sa demande la veille (puisqu’il avait demandé qu’on porte fleurs, vin et bougies dans notre chambre pendant que nous dînions) et tous m’ont gratifié d’un sourire ému en regardant discrètement ma bague (que j’arborai si fièrement !).

Du début à la fin le personnel a été d’une gentillesse et d’une servitude remarquable, digne des 5 étoiles qu’affiche le château. Nous sommes parti du Grand Barrail avec des papillons dans le ventre, encore sous le charme de notre séjour, que nous avons terminé dans la cité Médiévale de Saint Emilion.

Une adresse chaudement recommandée (nous y retournons d’ailleurs cette année!).

Des offres sont souvent disponibles sur le site du Château à l’adresse suivante:http://www.grand-barrail.com/

En espérant vous avoir donné envie, et en vous souhaitant un très bon séjour si vous visitez la région!

Author

Write A Comment